Recherche dans les articles

Loading
Ben oui, c'est bien moi, après 2 mois de gonflette!!
Ben oui, c'est bien moi, après 2 mois de gonflette!!
Qu'il est doux de ne rien faire quant tout s'agite autour de vous!
Qu'il est doux de ne rien faire quant tout s'agite autour de vous!
Le secret du bonheur
Le secret du bonheur
Ma Candy
Ma Candy

* Silence! On ferme! *

Après la fermeture des bureaux de poste, des commerces, des écoles, des tribunaux, des hôpitaux, et celle que j'oublie, voila maintenant la fermeture des commissariats!

Oui, peut être que toutes ces institutions de fonctionnaires coutent cher à l'état, mais il y a surement d'autre solution que de virer tout le monde, et de fermer, car tant qu'a payer des fonctionnaires en surnombre pour maintenant fermer la baraque et les envoyer tous chez pole-emploi, il faudrait mieux faire un grand ménage, et garder un minimum nécessaire dans chaque villes!

En plus, comment sont désignée les villes touchées par ces fermetures, à mon avis, par tirage au sort, ou encore et toujours par magouille!

En effet, pour les commissariats par exemple, je vois qu'une ville comme Persan-Beaumont dans le val d'Oise représente plus de 20 000 habitants est touchée par cette mesure, alors que dans mon bled, 13 000 habitants nous avons un commissariat et une gendarmerie! D'ailleurs, même incohérence dans le choix de désignation des ZSP, Méru, déclarée ZSP, alors que des villes bien plus importantes comme Argenteuil ou les habitants sont à la merci des dealers, ne le sont pas!

De toute façon, c'est vrai, il y a trop de flic, et maintenant que beaucoup de ville sont équipées (même suréquipées) de caméras de surveillance, il faut bien quelqu'un derrière ces caméras pour surveiller, sinon, elles ne servent à rien! Alors, puisqu' avec les caméras et les radars, les flics deviennent trop nombreux, et ben il faut les muter comme agent administratifs de surveillance, mais n'oublions pas que si on ferme un commissariat, il faudra que les gendarmes exercent à fond leur travail, et remplacent réellement les commissariats, car actuellement, avec les deux dans une même ville, il y a toujours la fameuse guerre des polices, ça m'est arrivé à moi-même, quand j'ai téléphoné à la police, ils m'ont dis d'appeler la gendarmerie, et quand j'ai eu la gendarmerie, ils m'ont tout simplement dit d'appeler le commissariat!

Écrire commentaire

Commentaires : 0